ACADEMIA HABANOS

L’Univers du Habano

Le vieillissement des feuilles de tabac



Un Habano peut se bonifier avec le temps de deux façons.
  • La première, avant l’élaboration, lorsque les feuilles de tabac sont soumises à un vieillissement supplémentaire.
  • La seconde, après l’élaboration, lorsque les Habanos sont conservés dans leurs boîtes.

Au sein de l’Appellation d’Origine Protégée (A.O.P.) Habanos, plusieurs catégories ont été reconnues par le Conseil Régulateur. Leurs caractéristiques méritent une attention spéciale.

Le vieillissement des feuilles

Dans les chapitres précédents, nous avons abordé les longs et complexes processus de séchage, de fermentation et de vieillissement que doivent parcourir toutes les feuilles qui composeront un Habano. Celles-ci sont ensuite prêtes à être transformées en Habanos. Mais, comme pour les grands cognacs, whiskys pur malt et vieux rhums qui se bonifient pendant de longues années dans des tonneaux de chêne, les feuilles de Habanos subissent également un vieillissement supplémentaire : elles libèrent alors leurs tanins, qui apportent une saveur plus ronde, douce et aromatique aux feuilles de tabac.

procesamiento-14

Vieillissement des tripes et sous-capes en pacas

Depuis 1999, des tercios et pacas de toutes les catégories de feuilles sélectionnées pour leur capacité de vieillissement sont réservés lors de chaque récolte et conservés dans des entrepôts spéciaux à La Havane. On dispose ainsi de stocks de feuilles de tabac vieillies pour élaborer des Habanos spéciaux en petites quantités, conçus pour séduire les plus fins connaisseurs.

procesamiento-5

Vieillissement des capes en tercios faits de feuilles de palmier royal

La plupart de ces feuilles de tabac sont utilisées pour des productions spéciales de Habanos qui sont lancées de temps en temps. Dans certains cas, toutes les feuilles qui composent un Habano sont spécialement vieillies, et dans d’autres, seules les feuilles de cape subissent un vieillissement supplémentaire.

Dans ce domaine, les catégories de Habanos reconnues par le Conseil Régulateur de l’Appellation d’Origine Protégée (A.O.P.) Habanos sont les suivantes :

Reserva (réserve) 

Le terme Reserva désigne les Habanos dont les feuilles de tripe, de sous-cape et de cape ont été vieillies en pacas et tercios pendant au moins trois ans, avant l’élaboration en manufacture.

reserva1

Montecristo No. 4 Reserva Cosecha 2002

Les Habanos Reserva sont exclusivement élaborés à partir de feuilles sélectionnées provenant de la zone de Vuelta Abajo*.

La première production de ce type a été Cohiba Selección Reserva. Présentée en 2003, elle a été élaborée avec des feuilles de tabac récoltées en 1999. Deux nouveaux Habanos ont été créés plus tard : Partagás Série D Nº4 Reserva, avec des feuilles de l’année 2000, et Montecristo Nº4 Reserva, avec des feuilles de 2002.

Les Habanos Reserva sont toujours élaborés en quantités limitées. Ils sont présentés dans 5 000 coffrets laqués et numérotés, d’une grande élégance, contenant 20 unités. Tous les Habanos portent  une seconde bague noir et argent, qui les identifie comme un Habano Reserva.

Gran reserva (grande réserve)

Le terme Gran Reserva désigne les Habanos dont les feuilles de tripe, de sous-cape et de cape ont été vieillies pendant au moins cinq ans, avant l’élaboration en manufacture.

granreserva1 bordeblanco

Cohiba Siglo VI Gran Reserva Cosecha 2003

Les Habanos Gran Reserva sont exclusivement élaborés à partir des plus belles feuilles sélectionnées provenant de Vuelta Abajo*, la zone qui produit le meilleur tabac de Cuba. Ces feuilles subissent un long et méticuleux processus permettant d’obtenir un arôme et une saveur uniques.

Élaboré avec des feuilles de 2003, le premier Habano Gran Reserva a été créé en 2009. Il s’agit de l’emblématique vitole Siglo VI de Cohiba. Elle a été présentée en 5 000 coffrets laqués et numérotés de 15 unités chacun. Chaque Habano porte une seconde bague noir et or, qui l’identifie comme un Habano Gran Reserva.

Une deuxième vitole de renom, Montecristo Nº2, élaborée à partir de feuilles de tabac récoltées en 2005, a été lancée dans la catégorie Gran Reserva en 2011.

granreserva2

Montecristo No. 2 Gran Reserva Cosecha 2005

Edición limitada (éditions limitées)

C’est en l’an 2000 que sont apparus les premiers Habanos Edición Limitada, et depuis lors, trois à cinq productions ont été proposées chaque année, à l’exception de 2002.

limtada

H. Upmann Magnum 48 Edición Limitada 2009

Les capes des éditions limitées sont plus foncées que celles des éditions standards. En effet, elles proviennent des feuilles du sommet des plants de tabac cultivés à l’abri, qui sont plus épaisses. Elles réclament donc des périodes de fermentation et de vieillissement plus longues, c’est-à-dire d’au moins deux ans, avant d’être transformées en Habanos.

Au début, seules les feuilles de cape des éditions limitées subissaient un vieillissement supplémentaire.

Depuis 2007, les feuilles de tripe et de sous-cape sont également vieillies pendant au moins deux ans.

Les coffrets portent un signe distinctif noir et or, indiquant qu’il s’agit d’une édition limitée, ainsi que l’année de fabrication. Chaque Habano est entouré d’une seconde bague également noir et or avec les mêmes informations.

Cohiba Maduro 5

Cohiba Maduro 5 est différent des autres Habanos mentionnés dans ce chapitre pour deux raisons. D’abord, il appartient à une gamme standard, et non à une spécialité. Ensuite, seule une de ses feuilles, dite cape madura, a subi un vieillissement supplémentaire.

maduro5

Cohiba Maduro 5 Genios

Présentées en 2007, les trois vitoles de la ligne Cohiba Maduro 5 sont revêtues d’une cape récoltée au sommet de plants de tabac cultivés à l’abri, afin qu’elles soient suffisamment foncées, une fois vieillies, pour être classées dans la catégorie de couleur maduro. Ces feuilles, qui à Cuba sont produites suivant un processus totalement naturel, réclament une période supplémentaire de fermentation et de vieillissement d’au moins cinq ans, comme le nom de la ligne l’indique, avant d’être transformées en Habanos.

Il existe plusieurs théories concernant l’influence de la cape sur la saveur d’un Habano. Mais tous les connaisseurs s’accordent à dire que la cape cubaine madura apporte une saveur sucrée significative et un arôme particulier à l’ensemble de la saveur.




Contenu disponible dans les langues suivantes: