ACADEMIA HABANOS

L’Univers du Habano

Le vieillissement des Habanos



La première chose que font les amateurs de Habanos lorsqu’ils achètent une boîte, est de regarder la date de fabrication sur le fond de la boîte. Les plus connaisseurs savent bien que le temps joue sur l’arôme et la saveur d’un Habano, comme sur le goût des bons vins.

Ainsi, les feuilles de tripe, de sous-cape et de cape qui composent l’assemblage évolueront progressivement, si elles sont conservées dans de bonnes conditions.

Le point de départ de ce processus est la table du torcedor, lors de l’assemblage des feuilles. Ces dernières sont humidifiées pour être plus maniables, ce qui provoque une fermentation finale. Une fois élaborés, les Habanos reposent dans la pièce de repos (escaparate). Ils sont ensuite bagués et mis dans une boîte sur laquelle est apposé un sceau. Le mois et l’année de fabrication y sont indiqués (voir page 73). C’est à partir de ce moment que l’âge de la boîte ou du “Vintage” des Habanos commence à être défini.

Les processus qui ont donné leurs caractéristiques aromatiques aux feuilles de tabac continuent d’exercer leurs effets et font évoluer les Habanos dans le temps.

Éventuellement, ces Habanos pourront être considérés comme des Habanos vieillis, mais souvenez-vous que le terme Vintage, ou millésime, du Habano n’a rien à voir avec l’âge des feuilles de tabac, ni avec l’année de la récolte.

Les conditions optimales de vieillissement des Habanos

Pour qu’un Habano conserve ses caractéristiques initiales et puisse évoluer pour offrir des saveurs et des arômes encore plus ronds et équilibrés, il est important de le conserver à température constante et à un niveau d’humidité suffisant pour que ses arômes ne se perdent pas et que son essence ne s’évapore pas sous l’effet d’une déshydratation.

Pour un parfait vieillissement des Habanos après la mise en boîte, il convient de maintenir les conditions suivantes :

  • température entre 16 ºC et 18 ºC et humidité relative entre 65 % et 70 %, pour que le délicat équilibre des saveurs puisse se développer correctement;
  • bonne ventilation pour dissiper toute odeur désagréable.

Le concept des habanos vieillis

Nombreuses sont les théories sur la durée nécessaire entre l’élaboration et la dégustation pour parler de Habano vieilli ou “vintage”.

ageing1

Certains pensent que 5 ans sont suffisants pour que les bénéfices du vieillissement soient perceptibles, d’autres au contraire pensent qu’il faut au moins 10 ans à partir de la mise en boîte pour les considérer “vintage”.

De même, il n’existe pas une théorie unique sur l’évolution de la saveur d’une vitole ou d’une marque particulière dans le temps. De multiples ouvrages et articles ont été écrits sur le sujet, mais aucun ne peut remplacer les préférences que chaque amateur s’est forgé à travers ses propres expériences.

Certains pays possèdent une longue tradition de vieillissement des Habanos. Ainsi, sur le marché anglais, il est courant de laisser reposer les Habanos au moins deux ans avant de les déguster.

ageing2

C’est aussi au Royaume-Uni que le distributeur de Habanos a lancé en 2008 des Habanos vieillis pendant au moins dix ans. Dans ses installations, les Habanos sont conservés à une température et une humidité idéales, et entourés d’une seconde bague qui indique leur catégorie et leur année de production (Vintage).

Vous pouvez également faire votre propre collection Vintage avec vos Habanos, que vous aurez laissés vieillir, si vous respectez parfaitement les conditions de température et d’humidité. Certains aficionados et collectionneurs conservent ainsi des Habanos vieillis pendant de longues années, parfois plus de cinquante ans. Leur patience peut être récompensée lors des enchères, où des Habanos vieillis ont pu atteindre 1500 dollars l’unité.

La durée maximale de conservation et d’amélioration des qualités organoleptiques d’un Habano est un sujet aux multiples théories pas toujours coïncidentes.

Dans tous les cas, cette durée dépendra de l’assemblage et de la qualité des tabacs utilisés dans l’élaboration du Habano, ainsi que des conditions de température et d’humidité, pour éviter l’évaporation des arômes.

Indentification de l’âge d’une boîte 

ageing3

Exemple de code NIVELACUSO.
NNSO : fait en novembre 1990

Depuis 1985, la date est indiquée sur le fond des boîtes de Habanos.

Sur les boîtes fabriquées depuis l’an 2000, il est relativement facile de trouver la date de fabrication (voir page 73). Sur les boîtes fabriquées entre 1985 et 1999, la date est indiquée selon un code de trois à quatre lettres.

Entre 1985 et 1998, le code utilisé s’appelait NIVELACUSO. Ses dix lettres correspondent aux dix chiffres ci-après :

Prenons un exemple. Si vous lisez les lettres NISC sur une boîte, elles correspondent à 1297, et cela signifie que la boîte a été remplie en décembre 1997. LUC correspond à 587, c’est-à-dire mai 1987, et ainsi de suite.

ageing4

Exemple de code CODIGUNETA.
CCUG : fait en mai 1999

En 1998, un nouveau code, appelé CODIGUNETA, est venu remplacer le code NIVELACUSO, et la situation s’est compliquée. D’abord, la correspondance entre les chiffres et les lettres a changé. Ainsi, lorsqu’une boîte porte les lettres UNCC, cela signifie qu’elle a été produite en janvier 1999. 

Ensuite, le code a été déchiffré dès le début de l’année et un autre système générant aléatoirement les lettres et les chiffres l’ a remplacé, à partir
du mois mai :

  • EP00 – Mai 1999
  • ES00 – Juin 1999
  • EU00 – Juillet 1999
  • EA00 – Août 1999
  • EO00 – Septembre 1999
  • LE00 – Octobre 1999
  • LL00 – Novembre 1999
  • LR00 – Décembre 1999 

Fort de ces informations, vous pourrez vérifier l’âge des boîtes de Habanos produites depuis plus d’un quart de siècle. Si vous voulez remonter plus loin en arrière, vous aurez besoin d’aide pour reconnaître les autres sceaux et étiquettes apposés sur les boîtes (voir page 73). Vous pouvez également demander conseil dans une boutique spécialisée ou auprès d’un collectionneur.




Contenu disponible dans les langues suivantes: